Mafia Italo Americaine Mafia Italo Americaine
┳═- Mafia Italo Americaine ┳═-
 
FAQ :: Rechercher :: Membres :: Groupes :: S’enregistrer
Profil :: Se connecter pour vérifier ses messages privés :: Connexion

Histoire et Règle de COSA NOSTRA

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Mafia Italo Americaine Index du Forum -> MAFIA -> MAFIA ITALIENNE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
tiger1974
BOSS
BOSS

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2009
Messages: 1

MessagePosté le: Dim 22 Nov - 17:12 (2009)    Sujet du message: Histoire et Règle de COSA NOSTRA Répondre en citant

Description :
Cosa Nostra : La mafia sicilienne ︻┳═- Histoire de la mafia sicilienne

1) La naissance : L’histoire sicilienne a pendant des siècles été perturbée par les invasions, sa situation géographique la plaçant au carrefour des voies maritimes en Méditerranée. Ce passé a fortement marqué les esprits et les siciliens aspirent à la liberté et l’indépendance. En 1861, avec la naissance de l’Etat italien, la Sicile se retrouve davantage pressurée fiscalement que sous le règne précédent Bourbons, les investissements et les réformes agraires se faisant attendre. Tout cela explique la défiance vis-à-vis du pouvoir central et le terreau favorable à la formation d’une société criminelle organisée. Plutôt que de se référer à l’Etat naissant, la population locale va s’adresser à un « système parallèle d’autorité » selon l’expression de Mme Mallard.
En 1863, le baron Colona était attaqué par une bande de cinq hommes qui ont tenté de l 'assassiner. Ce même baron révéla dans un livre qu il publia un an plus tard l existence" d une secte qui volait et rançonnait les siciliens ". Ce fut le premier témoignage sur la réalité de la mafia.

2) Son développement : Très tôt, la Mafia va infiltrer le pouvoir politique en « faisant » toutes les élections locales, tous les élus importants sont autorisés par la mafia et ainsi les rouages de l’Etat sont parasités au niveau local. Ce système perdure encore largement aujourd’hui. Le pouvoir des mafiosi est sans conteste jusqu’au régime mussolinien. Le dictateur italien veut en finir avec ce pouvoir local qui contrecarre sa soif d’autorité. Il envoie en Sicile le préfet Cesare Mori qui, à l’aide des miliciens fascistes, mène la première grande lutte contre le crime organisé. Les effets sont cependant limités par l’arrivée de la seconde guerre mondiale et par l’affiliation au mouvement fasciste de grandes familles siciliennes.
A la mort de Lucky Luciano, mafioso dont on accordera un paragraphe dans le suite du TPE, une guerre intra-mafieuse exacerbée pour diriger Cosa Nostra aura lieu. Cette lutte fratricide va voir le clan des Corléonais l’emporter. Depuis la victoire de Luciano Liggio, cette emprise s’est manifestée par l’avènement de Toto Riina auquel a succédé Bernardo Provenzano en 1993. Ce dernier récemment arrêté par la police a fait la une de tous les journaux qui y voient un coup dur porté à l’organisation. On ne peut que saluer cette arrestation d’un vieillard, malade et isolé après 40 ans de cavale qui se cachait près du village où il est né ! Certains supposent déjà qu’il aurait été « balancé » par des rivaux qui voulaient en finir avec la gestion quelque peu archaïque de Provenzano. A ceux qui y voient une tête pensante de l’organisation, je citerais Lucciano Liggio, son ancien parrain, qui aurait dit de lui qu’il « tire comme un dieu, dommage qu’il ait un cerveau de poulet ». Son probable successeur devrait être Mateo Messina Denaro en fuite depuis 1993.

3) Aujourd hui ? : Depuis 20 ans, l’Etat italien essaie par tous les moyens de rétablir un Etat de droit en Sicile. Suite aux révélations des premiers repentis (brisant la traditionnelle omerta), le « maxi-procès » de Palerme s’ouvre en 1986. 475 mafiosi comparaissent (sur plus de 800 prévenus) et l’acte d’accusation comporte 8 607 pages concernant une centaine d’homicides. Le coup est dur pour la mafia mais la vengeance sera terrible et sanglante. En 1992, les juges Falcone et Borsellino sont tués dans deux attentats spectaculaires faisant plus d’une dizaine de morts. Le chef de la cellule anti-racket de Catane est également abattu. Depuis l’opération « Mains propres » aurait assaini le climat politique et Cosa Nostra se ferait plus discrète limitant notamment les homicides.一II) B-1) Hiérarchie au sein de Cosa Nostra

Cosa nostra est hiérarchisée de manière pyramidale, comme la grande majorité des mafias.

Parrain : Chef du clan, de la Famille, principal bénéficiaire de toutes les entrées financières et gérant de l Organisation. Dans une Mafia, le Don arrive à cette place par hérédité, par le sang, il est rare qu un second couteau monte les échellons jusqu à une place telle (ce qui a existé, voir le cas d Al Capone qui avait commencé portier puis est devenu chef de sa propre organisation). Il détient le pouvoir sur son clan, ordonne à ses capos, aux soldats. Il a une autorité incontestable dans sa Famille.

Le consigliere : Il Conseille le Don. Un Rôle très important, c est un rôle, non un grade. Le Consigliere peut être un simple soldat, mais il est là pour montrer des choses au Parrain qu il n aurait peut être pas forcément vu. Il est là en tant que bras droit, en tant qu assistant dans ses affaires, c est un homme de confiance, très respecté dans la Famille.

Des Sous Boss : Le Parrain peut avoir un immense territoire à diriger, c est pourquoi il nomme des sous-boss qui sont un peu ses représentants et qui peuvent prendre des décisions pour lui sur un territoire bien précis. Ils récoltent les fruits financiers des activités sur leur territoire et remettent son tribut au Boss. Ils ont une autorité immense sur leur territoire mais il ne faut pas en oublier pour autant que c est Le Parrain qui tient les reines. Les Sous boss sont un peu dans une sorte de féodalisation de la Mafia où ils sont comme des Seigneurs exerçant leur pouvoir sur leurs fiefs mais toujours aux ordres du Roi, Parrain.

Les Capos : Ils sont le lien direct entre la haute société mafieuse et les exécutants, ils s occupent de gérer les affaires et remettent l argent au chef de la Famille. Ils ont un peu le même rôle qu un Sous boss mais sont plus des hommes qui agissent sur le terrain. Un Sous Boss dirigera son fief sans être pour autant constamment disponible. Le Capo lui est le chef de terrain, il est présent, il dirige les soldats et les lieutenants et récupère les profits. Il gère les équipes mafieuses et est chargé de remettre le salaire aux affranchis sur le terrain.

Lieutenants et Soldats : Sur les territoires, les affranchis sont organisés en plusieurs équipes, équipes affiliées à son Capo. Le Soldat est le premier pas dans l échelle de l Organisation, le Soldat fait partie de la Famille, c 'est à la base un externe qui a fait ses preuves ou un "Giovane d honore" (terme de la Ndrangheta), qui appartient déjà à la Famille par naissance. Le lieutenant est juste un soldat un peu plus élevé qui dirige un peu l équipe sur le terrain et qui a la confiance du Capo.

Les Externes, ou associés : Ils n appartiennent pas à la Famille, mais ce sont les plus nombreux. Commerçants extorqués, hommes d affaires ou flics corrompus, juges, avocats..... Ils travaillent en collaboration pour une Famille sans appartenir à cette dernière.Règles à respecter
Publié le 09/02/2009 à 12:00 par cosanostratpe
II) B-3) Les règles à respecter pour être un mafioso

Le code d’honneur est bien autre chose qu’une liste de règles à observer nous dit le livre de John Dickie, La mafia sicilienne de 1860 à nos jours. Le rite initiatique auquel se livre chaque mafioso montre que l’honneur est un statut qui doit se gagner. Pour intégrer une famille de Cosa Nostra, il faut tout d’abord être un catholique convaincu, de sexe masculin, et ayant un parent sicilien. Si vous êtes communiste, homosexuel, athée, divorcé ou encore fils illégitime, vous ne pourrez accéder au sein de Cosa Nostra. Ensuite, jusqu’à ce qu’il devienne un homme d’honneur, un aspirant mafioso est soigneusement observé, surveillé et mis à épreuve. La perpétration d’un crime est presque toujours un préalable à l’admission définitive. Le premier pilier du code d’honneur est l’obédience. Un « initié » obéit toujours à son capo, il ne pose jamais de questions. La disponibilité d’un mafioso est très importante à son ascension au sein de la mafia. Il augmente ainsi ses « parts d’honneur », lui donnant accès à d’avantage d’argent, d’informations , et par conséquent de pouvoir. Le vrai mafioso doit se soumettre à un test crucial : le meurtre des femmes et des enfants. Cet acte a toujours constitué un problème délicat dans la mafia sicilienne. En effet, les mafiosi ont fréquemment déclarés qu’ils ne touchaient jamais aux femmes et aux enfants. Pourtant, il est indéniable que ce passage est récurrent dans « l’apprentissage » du futur mafioso.

Code d’honneur détaillé :

· Ne pas désirer les femmes d autres hommes d honneur,
· Ne pas voler, ne pas se livrer au proxénétisme,
· Ne pas tuer d autres hommes d honneur, sauf ordre de la « Coupole »,
· Ne jamais parler de Cosa Nostra en public,
· Ne jamais se présenter soi-même comme homme d honneur, même à d autres hommes d honneur,
· Respecter l omertà (loi du silence) ; la rupture de l’omertà est punie de mort.︻┳═一

A bientôt chez l'alliance Cosa Nostra 4


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 22 Nov - 17:12 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Mafia Italo Americaine Index du Forum -> MAFIA -> MAFIA ITALIENNE Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
smartDark Style by Smartor
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group